L’interview croisée de …. Serge TOURNIER et Severine BOISSON​

 


C’est au boulodrome de Belley lors du Championnat Départemental de Pétanque que Serge Tournier, 53 ans et licencié à l’USAH depuis 2005 et Severine BOISSON, 36 ans et licenciée à l’USAH (Union Sport Adapté Hautevilloise) depuis 2006, ont accepté de répondre à nos questions personnelles, sportives et professionnelles. Ils ont joué le jeu :




CDSA : Vous formez ensemble une belle doublette de Division 2, comment s’est passé ce championnat ?
ST : Nous sommes très contents d’avoir passé les poules. . C’est en participant à de tels championnats qu’on gagne en expérience et que l’on progresse pour les prochaines échéances.
SB : Avec Serge nous formons une équipe très soudée, sans jamais de prise de bec. Concernant ce championnat, nous avons apprécié l’accueil et l’organisation ainsi que la bonne ambiance qui règne.


CDSA : Et sportivement parlant, aviez-vous des objectifs ? Ont-ils été atteints ?
ST : Le principal objectif était de prendre du plaisir et c’est chose faite. Maintenant nous voulions également gagner quelques parties pour au moins sortir des poules. On a également atteint cet objectif.
SB : On voulait rester concentrés et comme l’a dit Serge, sortir des poules. On a même fait mieux en se qualifiant pour le championnat régional de pétanque. Nous sommes donc ravis.

 

 

CDSA : C’est une belle journée alors ! Si on parle de votre parcours dans le Sport Adapté en général, quel est votre palmarès ?
ST : Pour commencer, j’ai été champion de France VTT (ndlr à DIE) il y a quelques années. J’ai également un titre de champion de France Fédéral en Tir à l’Arc 18 mètres en Salle. D’ailleurs je détiens le record de France en nombre de points depuis 2011 (ndlr en D3).
SB : Pour ma part, je suis championne régional en Tir à l’Arc 12 mètres en Salle. C’est un palmarès moins impressionnant que celui de Serge mais j’en suis tout de même très fière !


CDSA : Quand même ! Ce n’est pas rien ! Vous devez vous entraîner souvent pour atteindre de tels niveaux ?!
ST : Effectivement, on a un rythme assez soutenu. Je vais à un entraînement par semaine de Tir à l’Arc. Puis j’essaie d’aller à au moins un entraînement par semaine de Pétanque.
SB : J’essaie de m’entraîner le plus souvent possible, du coup je vais à un entraînement de Tir à l’Arc et à deux entraînements de Pétanque par semaine.


CDSA : Et à côté de tout ça, je suppose que vous avez une vie professionnelle ?
ST : Oh oui, comme beaucoup de gens, nous avons un métier. Le mien me prend pas mal de temps, je travaille à l’Atelier Solidaire du Bugey en tant que technicien entretien à temps plein.
SB : Mon métier me prend également pas mal de temps, comme tout le monde je pense. Je suis aide- cuisinière au CAT La Freta, à temps plein également.


CDSA : Il me semble également que d’autres activités, bénévoles, vous occupent un petit peu non ?
ST : Tout à fait, j’ai le rôle d’ambassadeur de H3S. C’est une association internationale qui organise des séjours et stages sportifs basée à Hauteville. Et je donne un coup de main en tant que bénévole lors des manifestations de l’USAH.
SB : De mon côté, je suis trésorière adjointe au sein de l’USAH et également correspondante du club à La Freta. C'est-à-dire que je fais le lien entre les éducateurs et le club.


CDSA : Vous avez un emploi du temps bien chargé donc ! Que vous apporte le Sport Adapté justement ?
ST : Le Sport adapté m’apporte une certaine forme de détente. Il me permet également de rencontrer d’autres personnes que celles que je côtoie tous les jours. C’est pour moi une forme d’intégration sociale…
SB : Personnellement, le Sport me motive, me fait bouger, sinon je resterai chez moi à rien faire. Il me fait progresser également. Et comme le dit Serge, le Sport permet la création de nouveaux liens, de nouveaux amis. J’adore ce contact avec les autres personnes, c’est ce que je préfère.


CDSA : Cela fait effectivement beaucoup de belles valeurs…. Que souhaiteriez-vous dire aux personnes qui vont lire cette interview, qui ne connaissent pas le Sport Adapté ou très peu, afin de leur donner envie de s’y intéresser ?
ST : Venez passer une journée comme aujourd’hui avec nous ! Venez voir comment ça se passe et faites-vous une opinion. Elle sera sans doute positive. Il faudrait d’ailleurs envoyer des invitations ! Ça pourrait être une idée…
SB : Soyez convaincus que certaines personnes qui présentent des difficultés peuvent faire du sport, peuvent progresser et vivre comme toute personne valide. Et pour nous permettre d’atteindre la perfection, venez nous encourager !


CDSA : Un dernier mot ?

ST : Je souhaite que l’USAH continue de faire ce qu’il fait pour ses sportifs. Je tiens en effet à préciser que notre club a invité des sportifs valides à s’entraîner avec nous au Tir à l’Arc et que depuis les séances se passent très bien. Tout le monde discute et s’entend à merveille. Preuve que le Sport Adapté et le Sport « Valide » peuvent coexister…
SB : Je souhaite pour ma part remercier l’encadrement, les éducateurs, et tous les bénévoles qui se dévouent pour nous. Ils sont présents tous les jours, même les weekends ! Merci beaucoup !



Propos recueillis par Mickaël ABBOUD le 20/01/2013 à Belley.